Recherche avancée
 
Cliquez pour agrandir
Pour une vision sociale et positive du vieillissement
3 juin 2009

La CSN a lancé, vendredi dernier, une brochure intitulée "Vieillir dans la dignité" qui contient la plateforme de revendications pour une vision sociale et positive du vieillissement, laquelle avait été adoptée lors du conseil confédéral de mars 2009. Le document d’orientation est le fruit d’une réflexion du groupe de travail sur la santé et les services sociaux qui est composé de représentants de la CSN, de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) et de la Fédération des professionnèles (FP).

En dépit du vieillissement de la population et d’une demande croissante, le groupe de travail observe que l’offre de service est insuffisante. « Nous constatons un net désengagement de l’État caractérisé par un financement inadéquat du soutien à domicile, par une volonté gouvernementale d’avoir moins recours à l’institutionnalisation des personnes âgées en perte d’autonomie ainsi que par une faible intention d’améliorer et d’intégrer les services publics destinés aux aîné-es », déplore la vice-présidente, Denise Boucher, responsable du groupe de travail.

En 2004-2005, le Québec était la province canadienne qui investissait le moins dans les services à domicile avec 94 $ par personne, alors que la moyenne canadienne était de 145 $. En 2008, le rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés faisait également état d’un manque de financement.

« La décision du gouvernement de geler le nombre de places en CHLSD a eu pour effet de faire exploser l’offre du secteur privé. Les services offerts aux aîné-es ne répondent pas toujours aux meilleures normes. L’offre de services est non seulement mal définie, mais aussi peu intégrée. Elle se révèle partout insuffisante, variant d’une région à l’autre, et dessert bien maigrement les clientèles âgées les plus vulnérables », de poursuivre Mme Boucher.

Valorisation
Essentiellement, la CSN réclame l’intensification des services publics de soutien à domicile, un rehaussement de l’imputabilité du secteur privé, un renforcement des critères de certification des résidences pour personnes âgées et une uniformisation des exigences de formation du personnel, de même que le financement de ces formations.

La CSN croit qu’il faut mener une campagne de valorisation du travail en CHSLD et contrer la volonté du gouvernement d’utiliser le mode PPP pour construire des centres d’hébergement publics. Il faut mettre en place de véritables milieux de vie grâce à la participation des aîné-es, du personnel et de leurs syndicats.

La CSN estime essentielle une campagne de valorisation du vieillissement et des aîné-es pour mieux lutter contre l’âgisme et les abus, et ce, afin de sensibiliser la population. La centrale syndicale estime, en outre, qu’il faut soutenir particulièrement le développement du logement social et du transport ainsi que les organismes communautaires en habitation, en accompagnement et en défense des droits des personnes âgées. L’objectif de la CSN est de forcer le gouvernement à répondre à ses obligations en matière de services publics aux aîné-es.

Un plan d’action a été adopté et prévoit notamment la prise en charge de cette plateforme par toutes les composantes de la CSN de façon à ce que les syndicats, les fédérations et les conseils centraux agissent chacun à leur niveau.

Des brochures seront également envoyées dans le réseau de la santé et des services sociaux, pour sensibiliser notamment les conseils d’administration des CSSS et des CHLSD. Une tournée dans les instances régionales de la CSN est également prévue.


Documents pertinents :

  (VieillirDansLaDignite-Web.pdf)